Histoire, Littérature américaine, Romans

Augustus

« Augustus », J. Williams, Piranha

augustus

Le destin à la fois tragique et extraordinaire de celui qui fut l’homme le plus puissant du monde à son époque. A 17 ans, Octavius entreprend de venger son oncle Jules César, assassiné en plein Sénat, avec l’aide de ses amis Mécène et Agrippa. Cette histoire est bien connue de tous. Ce qui est magistral ici, c’est la manière dont John Williams (Butcher’s Crossing, Stoner) nous la raconte, c’est l’image qu’il nous donne d’Auguste : un homme qui n’était pas avide de pouvoir mais l’a saisi, pour qui l’amitié était très importante mais qui a vécu dans la solitude, qui aimait sa fille comme un fou mais a été forcé de la bannir…  Un récit très profond dont vous sortirez immanquablement impressionné et pensif… 

– Lucas –

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s