Littérature ado, Romans

Le dernier sur la plaine

« Le dernier sur la plaine », Bernard, Thierry Magnier

le dernier sur la plaine

Poignant, beau, terrible, les mots me manquent… A de nombreux moments, Nathalie Bernard pourrait faire le choix de sombrer dans un banal « drama » pour ado, mais elle n’en fait rien. Ce qu’elle nous livre à la place, c’est une ode magnifique à un autre mode de vie, une autre époque, d’autres mœurs.

Une erreur que l’auteure a aussi évitée, c’est celle du manichéisme, elle ne nous raconte pas des « gentils Indiens » caricaturaux, mais bien des guerriers qui volent, chassent, tuent parfois mais surtout qui sont animés d’une insatiable soif de liberté et de grands espaces.

Un sublime roman ado à la fois accessible et très mature à lire dès 12 ans. Une bonne porte d’entrée vers le nature writing à l’américaine qui éveille chez le lecteur la passion des grandes plaines sauvages, des imposants troupeaux de bisons et des célèbres mustangs, compagnons infatigables des tribus comanches.

– Lucas –

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s