Roman graphique

Cet été-là

« Cet été-là », J. et M. Tamaki, Rue de Sèvres

cet ete la

Cet été-là, j’ai retrouvé mon amie au camping de vacances où mes parents ont leurs habitudes, comme chaque année, et elle ne m’amusait plus.
Cet été-là, j’ai jeté des cailloux dans les eaux pures du grand lac qui borde le camping… comme chaque grandes vacances, et cela ne m’amusait plus.

Cet été-là, dans le regard des « grands » du camping, il m’a semblé déceler quelque chose de différent… pourtant jamais je n’y avais fait attention par le passé.
Cet été-là, comme dans nos souvenirs de jeunesse, un vent de liberté souffle sur nos vies, quelque chose d’indéfinissable, nous quittons l’enfance sur la pointe des pieds ou en claquant la porte mais plus rien ne sera jamais comme avant.

Deux cousines canadiennes signent de concert le roman graphique le plus délicat sur le passage de l’enfance à l’adolescence.

 

– Frédéric –

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s