Littérature américaine, Romans

Chinatown, intérieur

« Chinatown, intérieur », C. Yu, Aux Forges de Vulcain

Charles Yu met à profit son expérience de scénariste pour la télévision (‘Westworld‘, notamment) et sa connaissance du milieu pour nous livrer un étonnant roman qui nous emmène dans les coulisses, loin dans l’envers du décor... S’il brise allègrement le quatrième mur, il nous révèle un plafond de verre qui semble bien inébranlable à travers le destin tragicomique de Willis Wu. C’est sous la forme audacieuse, un poil espiègle et pleine d’esprit d’un script qu’il choisit de nous raconter l’histoire de cet acteur américain d’origine asiatique qui rêve de gloire à Hollywood. « De gloire », comprenez : de gravir les échelons des divers niveaux d’ « Asiat’ de service » (en faisant l’accent, s’il vous plaît) pour parvenir un jour au grade ultime de « Maître Kung Fu ».

Inventif, drôle et intelligent à la fois, Charles Yu nous donne l’impression d’être une petite souris dans une salle de théâtre vide où se répète une brillante satire dénonciatrice des stéréotypes et amalgames dont sont victimes les membres de la communauté asiatique aux Etats-Unis, dans la (pop) culture, doublée d’une réflexion sur les rôles que nous jouons tous au quotidien et les identités qu’ils nous construisent.

– Nikita –

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s