BD, Histoire, Western

Le peintre hors-la-loi

« Le peintre hors-la-loi », F. Duchazeau, Casterman

1793, la bien nommée Terreur a fait de Paris la rebelle, l’idéaliste, un endroit où la délation règne en maître, où la brutalité est partout, où l’horreur peut survenir au coin de la rue. Le peintre hors-la-loi doit fuir et la forêt environnante ne lui offrira qu’une cachette de fortune où tous ses démons resurgiront…

Entre « Isaac le Pirate » de Blain et « Révolution » de Locard et Grouazel, Duchazeau pose les notes d’un récit à la rudesse et l’âpreté d’un western impitoyable sur une portée à la composition délicate et au trait nerveux.

– Fréderic –

Retrouvez cette chronique sous forme vidéo :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s