BD, SFFF

Sélénie

« Sélénie », F. Lebeault, Delcourt

Voici un album lunaire à tous points de vue… de la science-fiction aux accents vaporeux de steampunk, et surtout : placée sous le signe du Rêve ! Entre les clins d’oeil à Jules Verne, à Méliès et même à Hergé, on navigue sur la face cachée de la Lune où se sont réfugiés, sous un dôme, un groupe de survivants suite à l’invasion de la Terre par des extraterrestres. La ligne claire tout en finesse et en délicatesse de Fabrice Lebeault (Horologiom) trace des décors somptueux, une mise en scène réussie, et surtout un bestiaire lunaire cohérent et poétique pour une immersion et un émerveillement garantis !

Un joli voyage en Sélénie qui m’a rappelé les ambiances de Moebius bien sûr mais aussi les atmosphères de l’adaptation BD de la Horde du Contrevent, du Château des Etoiles ou encore l’onirisme enchanteur d’un Philémon ou d’un Broussaille…

– Nikita –

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s