Littérature américaine, Romans

Jours barbares

« Jours barbares », W. Finnegan, éd. du Sous-Sol/Points

En quittant la Californie pour Hawaï où son père s’est trouvé un nouvel emploi, William va découvrir une autre culture, une nouvelle religion : le surf. Nous sommes dans les années 50 et le surf en tant que tel n’existe pas… ou plutôt si ! mais sous sa forme originelle : un rituel sacré de la culture hawaïenne.
Les planches sont très longues, en bois, et les spots périlleux… et il faut apprendre en essayant d’imiter ses copains. Bref, le « Surfing USA » des Beach Boys n’existe pas encore avec sa contre-culture libertaire. Sans le savoir, le très jeune homme est un précurseur et il va aller tout au bout de sa passion extrême.

Ce roman est une initiation historique et culturelle mais, à l’instar des romans d’alpinisme et de plongée, c’est surtout une aventure humaine flamboyante. J’ai adoré !

– Frédéric –

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s