Romans, SFFF

Les jardins statuaires

jardins statuaires h


Les Librairies Flagey présentent :

« Les jardins statuaires », J. Abeille, Folio

 

 

Jacques Abeille signe une œuvre peu commune 

Si elle rappelle un peu le conte philosophique à la Voltaire ou Montesquieu, elle est pourtant dotée d’un souffle bien particulier qui fait qu’il suffit d’en lire quelques lignes pour en secouer l’auguste poussière référentielle et la révéler dans toute sa puissance narrative intemporelle 

 

 abeille_jardins_statuaires.indd

 

C’est le carnet d’un voyage initiatique en un pays étrange, beau et fragile, où les hommes entretiennent des jardins dans lesquels germent, poussent et s’épanouissent des statues qu’ils cultivent. Un récit enchanteur et vibrionnant rempli d’une imagerie rêveuse, d’une poésie surréaliste à la Schuiten et Peeters et d’un art de la nostalgie très tolkienien : celui d’un monde sur le déclin, sur le point d’être chamboulé à tout jamais, avec ses personnages, ses rites, ses usages que nous avait dépeints et rendus presque tangibles le narrateur. 

Un vrai voyage au cœur de l’étrange et de la fantaisie, hors du temps, où il fait bon se perdre.


– Nikita –

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s