BD

Bluebells Wood

« Bluebells Wood », G. Sorel, Glénat

bluebellswood

William vit dans une petite maison échouée au bord de la mer, à côté d’un bois, où il s’est retiré après le deuil de sa femme – qu’il ne parvient pas tout à fait à faire – pour essayer de puiser dans le calme des lieux de quoi retrouver l’inspiration pour ses peintures. 

Un jour, il retrouve sur la plage la carcasse d’un chevreuil qu’il jette à la mer, et tout à coup le surnaturel s’invite dans son quotidien : il a attiré, à son insu, une inquiétante horde de sirènes… 

Un conte fantastique dont suinte une ambiance fascinante, en grande partie grâce aux très belles planches en couleurs directes de Guillaume Sorel, sur lesquelles plane le fantôme gothique d’un romantisme allemand chatoyant  

– Nikita –

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s