Littérature américaine

Car

« Car », H. Crews, Gallimard/Folio

car

Un roman court et perturbant, une satire sombre et déjantée qui met fin au rêve américain d’une façon aussi sensationnelle qu’étrange ! 

Herman est l’un des fils du propriétaire d’Autoville, le cimetière de voitures du coin. Les bagnoles, c’est sa passion, c’est la liberté, c’est toute sa vie. Et pour aller au bout de cet amour moderne, il brûle d’un projet fou : c’est décidé, bouchée après bouchée, il va ingérer une Ford Maverick. Il va la manger, tout entière, du pare-chocs avant au pare-chocs arrière, la calandre, le moteur, tout. A raison d’une demi-once par jour, il mettra 10 ans. Bien sûr, le patron de l’hôtel local ne s’y trompe pas : voilà du grand spectacle, voilà de quoi faire rêver un public, le cheval sur lequel miser pour créer la nouvelle grande sensation qui fera se déplacer l’Amérique entière, qui sera retransmise sur toutes les chaînes nationales… 

De quoi envoyer valdinguer les illusions rutilantes des neveux de l’oncle Sam dans un cimetière de carcasses carambolées… et Harry Crews, au travers de l’histoire de cette famille et leur destin déroutant, n’y va pas de main morte ! 

– Nikita –

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s