Littérature américaine, Romans

Mon chien stupide

« Mon chien stupide », J. Fante, 10-18

monchienstupide-

Un petit bijou d’impertinence et de drôlerie Henry, scénariste, écrivain raté, vit avec sa femme et ses 4 enfants dans une jolie maison de la banlieue de Santa Monica. En pleine crise de la quarantaine, il rêve de tout balancer pour partir s’installer à Rome. Un soir de pluie, faisant fi des protestations de sa famille, il recueille un chien monstrueux qui tient plutôt de l’ours, désobéissant et obsédé, qu’il affuble du sobriquet « Stupide ». Entre situations qui vont de l’improbable au rocambolesque et des dialogues truculents et caustiques, un roman déjanté, ironique et insolent où le rêve américain en prend pour son grade, pour notre plus grand plaisir !   

– Nikita –

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s