littérature africaine, Romans

Mon désir le plus ardent

« Mon désir le plus ardent », Fromm, Gallmeister

mondesirleplusardent

Si on m’avait dit, à la lecture du synopsis de ce roman, que j’allais apprécier ma lecture, j’aurais eu de sérieux doutes. Mais Pete Fromm est décidément un écrivain très talentueux… Je le connaissais déjà pour ses œuvres auto-biographiques (Indian Creek, …), c’est la première fois que je le découvrais en auteur de fiction. On retrouve toujours, en filigrane, cette écriture nourrie de la nature qui entoure ses personnages, des rivières qui courent à leurs côtés. Et, dans le cas de Dalton et Maddy, ce jeune couple qui se découvre et se (re)construit à l’aune des embûches sur leur chemin – et, pas des moindres, la sclérose en plaques de la jeune femme – on retrouve aussi la sensibilité, la profonde humanité et une certaine sagesse qui émaillent l’oeuvre de cet auteur.  

C’est le roman d’une histoire d’amour atypique où sont convoqués le courage, la résilience, l’humour, l’autodérision, l’optimisme… Un roman sur le temps qui passe, où on avance à défaut de toujours espérer, où on est touché sans tomber dans le pathos, un roman à lire d’une traite, et dont, en dépit de son sujet, il émane une lumière aussi étonnante que magnétique. 

– Nikita –

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s