Histoire, Polar, Roman graphique

Burn Baby Burn

« Burn baby burn », Lorenzo Palloni, Sarbacane

Quels liens entre les émeutes de 1965 et 1992 à Los Angeles ? Le racisme bien sûr, l’injustice sociale en général, la corruption, un été torride, certainement… mais il existe un lien historique générationnel qui remonte aux origines de la cité. C’est avec une lignée de 3 générations de flics que le fil narratif se déroule. Flics ripoux, bandes urbaines, trafics de tous genres, secte et serial killer sont les ingrédients d’un cocktail explosif! Rares, très rares sont les BD aussi ambitieuses, tant sur la forme que le fond. Il faut que son auteur nous porte en haute estime, nous, les lecteurs, pour se lancer dans pareille création : bichromie, flash-backs, narration reserrée en une multitude de cases carrées dans un format italien de… 235 pages !

Alors comment ne pas aimer, ne pas adorer, quand on lit James Ellroy, Denis Lehane, Michael Connelly, David Mazzucchelli et Frank Miller…

-Fred-

Laisser un commentaire