BD, SFFF, thriller

Kebek

« Kebek », Gauckler, Maghen

kebek

La 1ère moitié d’un dyptique d’anticipation/thriller haletant, quelque part entre « La nuit des temps » (Barjavel), « Sphère » (Crichton) et « Solaris » (Lem), on pense aussi un peu à Alien/Prometheus et aux univers graphiques de Siudmak.
Un glissement de terrain a lieu dans une exploitation minière au Québec, qui révèle une faille donnant accès à une cavité souterraine inconnue. A l’intérieur : une curiosité géologique des plus étonnantes, une énorme sphère parfaite en diamant noir brut. Plus étrange encore, l’imagerie tomographique révèle qu’elle serait creuse et qu’il y aurait à l’intérieur une seconde sphère, plus petite, tout aussi parfaite et improbable. L’hypothèse la plus vraisemblable voudrait qu’elle provienne de l’espace… Les géologues commencent à mener l’enquête tandis que la compagnie minière met tous ses moyens en œuvre pour percer une ouverture dans le bloc de diamant, le tout sous l’oeil peu favorable de la tribu d’Indiens locale. 

Un album très cinématographiquetous les ingrédients et les rouages d’une intrigue absolument captivante se mettent en place pour un suspense à son comble et des ellipses, flashbacks et interruptions savamment dosés pour ménager un rythme palpitant. Vivement le dénouement ! 

– Nikita –

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s