BD, polar, Roman graphique, thriller

Le patient

« Le patient », le Boucher, Glénat

le patient

Après « Ces Jours qui Disparaissent », revoici Timothé le Boucher pour nous fasciner en poussant à leur faîte les possibilités narratives du 9è art. Et il confirme qu’il est décid »ment très, très fort pour installer une tension dramatique durable et qui va crescendo jusqu’à son apothéose… On est happé dès les 1ères pages par cette succession de scènes, de cases qui défilent avec autant de gestes, de regards, de dialogues ambivalents qui sèment peu à peu le doute. 

A 30 ans seulement, voilà un auteur qui maîtrise déjà le suspense à la perfection et est d’une diabolique efficacité pour construire une mise en scène saisissante, une lecture qui ne s’oublie pas de sitôt. 

Un thriller psychologique à vous secouer et vous donner des sueurs froides comme un film de Hitchcock. 

– Nikita –

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s