BD, Roman graphique

Ces jours qui disparaissent

« Ces jours qui disparaissent », T. Le Boucher, Glénat

ces jours qui disparaissent

Attention talent très prometteur ! 

Lubin, jeune acrobate professionnel, se réveille un matin pour découvrir qu’il ne vit plus qu’un 1 jour sur 2, et que les jours qu’il saute, une autre personnalité s’empare de son corps, avec les conséquences sur sa vie familiale, professionnelle et amoureuse qu’on peut imaginer…  

Une idée originale, des personnages attachants et une narration et une mise en scène brillamment gérées (ce n’était pas gagné) pour ce récit inventif et touchant dont la tension dramatique va crescendo jusqu’à son dénouement tragique.  

Sous des traits épurés et saisissants, on touche à des thèmes aussi troubles et profonds que le corps, l’Autre, l’identité. 

Un sidérant petit chef d’oeuvre à l’improviste ! 

– Nikita –

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s