Romans

Nuit

« Nuit », E. Hilsenrath, Le Tripode

nuit

Comment commenter une œuvre majeure de la littérature européenne ? Dire que c’est la Shoa en Roumanie ? Que l’écrivain, juif, allemand, a dû attendre 30 ans pour voir son roman traduit en anglais, 50 en français ? Oui, c’est un roman « dérangeant » pour ceux qui pensent que la condition humaine est acquise et définitive. Pour les autres, sachez que le 20ème siècle nous a prouvé qu’il nous faut rester vigilants et ne jamais perdre l‘instinct de survie. Et décrire cet instinct, c’est faire fi de la morale, de la beauté, de la solidarité, et pourtant c’est notre « Humanité ». Le voyage au bout de la nuit est celui de la survie. Sidérant.   

– Frédéric –

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s