BD, Roman graphique, SFFF

Peau de mille bêtes

« Peau de mille bêtes », Fert, Delcourt

peau de mille betes

« Voir son corps fleurir avec son âme et grandir librement dans ses terribles jeux, deviner si son coeur comme une sombre flamme aux humides brouillards qui nagent dans ses yeux” Baudelaire 

Un conte de fée qui invoque Baudelaire, qui nous ensorcelle comme la fée Morgane et nous sidère par sa palette graphique.  

La découverte – immense – d’avril est un conte de Grimm 

– Frédéric –

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s