BD, Roman graphique, SFFF

Préférence Système

« Préférence système », Bienvenu, Denoël 

B26874

 

Une esthétique rétro-pop très réussie pour ce récit pourtant très moderne dans son propos. Ugo Bienvenu s’inscrit dans le sillage d’un 1984 ou d’un Fahrenheit 451, en imaginant une société où la ressource la plus importante – et dont on manque le plus – serait devenue la mémoire. Dans un monde où des millions, des milliards de gigas s’ajoutent tous les jours en selfies sur Instagram, en guerres de réparties sur Twitter ou en vidéos de chats sur Youtube, un seul mot d’ordre : faire de la place.

Et pour ça, effacer du contenu qu’on juge devenu inutile, obsolète. C’est le rôle d’une « police » qui statue ainsi sur le sort de milliers d’oeuvres culturelles. Yves tient une fonction un peu particulière au sein de ce département : celle de pouvoir défendre un dossier à sauver par jour. Mais le stockage s’amenuise, les refus se multiplient, et il n’a vraiment pas le cœur de voir disparaître à jamais « 2001 l’Odyssée de l’Espace » ou encore l’oeuvre complète d’Auden. Il décide donc de stocker illégalement ces données dans son robot domestique, qui se trouve aussi être le porteur de sa fille à naître. Evidemment, les choses ne sont pas si simples, et les autorités finissent par remarquer ses activités clandestines…

Un très bon et très beau roman graphique avec des réflexions pénétrantes sur la mémoire et la transmission, et ce qui fait la valeur de notre humanité face à la modernité qui s’accélère : la façon dont nos choix sont empreints d’émotions et influencés par notre sens du beau plutôt que selon la logique pure et les calculs d’un robot. De la science-fiction qui réussit à éveiller à la fois un élan d’espoir et de poésie tout en interrogeant intelligemment la valeur et l’importance que nous attachons à l’art et la culture… et qui fait d’autant plus froid dans le dos que le futur qu’elle anticipe ne paraît pas si invraisemblable. Bref, une toute grande BD une toute grande oeuvre, tout simplement qui réussit non seulement à provoquer de l’émotion mais qui donne aussi pleinement à réfléchir pour un impact qui dure, bien après l’avoir refermée… !

– Nikita –

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s