Romans, SFFF

La fileuse d’argent

« La fileuse d’argent », N. Novik, Pygmalion

fileuse d'argent

Après « Déracinée« , j’attendais avec impatience ce nouveau roman de Naomie Novik… Et j’avais bien raison, une tuerie ! Tout d’abord il a un côté très conte, assez poétique, ancré qu’il est dans le légendaire polonais qui a bordé l’enfance de l’auteure. Sur cette base, elle met en place un scénario complexe et bien construit, basé sur les histoires de trois jeunes femmes victimes de leurs entourage et qui vont peu à peu prendre leur destin en main. Le fil rouge qui les réunit se révèle au fur et à mesure du récit et en fait un de ces romans qu’on dévore sans pouvoir le lâcherMerveilleux, intelligent, d’un féminisme réfléchi, ceux et celles qui ont aimé « Déracinée » et « La passe-miroir » se doivent à eux-mêmes de lire « La Fileuse d’argent » !

– Lucas –

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s