BD

Gentlemind

« Gentlemind », Diaz Canales/Valero/Lapone, Dargaud

Une oeuvre entre BD du passé et BD contemporaine (peut-être le meilleur des deux mondes ?)

Bien sûr, le talent de Lapone est spectaculaire (quelle énergie dans le trait ! quelles magnifiques couleurs !) mais le récit de Canales (Blacksad… entre autres) est passionnant et profond. Quelle divine surprise de découvrir sous le vernis de ce New-York reprenant les codes de l’âge d’or une histoire à tiroirs, un second degré digne d’une tragédie classique. J’ai adoré !

– Frédéric –

Laisser un commentaire