Histoire, Manga, Roman graphique

Sengo

« Sengo », Yamada, Casterman

Malheur aux vaincus, c’est bien connu. En 1945, lorsque le Japon perd la guerre, les vétérans démobilisés rentrent dans un Tokyo dévasté occupé par les yankees. La Nation au nom de laquelle ils ont commis les pires atrocités a perdu son Honneur. C’est dans ce contexte que se retrouvent deux hommes unis par une étrange amitié : Kadomatsu, soudard bagarreur qui aime croquer la vie à pleines dents, et Kawashima, son ex-officier porté sur la boisson.

Une fresque tragicomique où le burlesque le dispute au monstrueux, où désillusions, réminiscences, hantises, amertumes, espoirs, dénonciation de l’horreur de la guerre, camaraderie virile, érotisme sans détour, dialogues savoureux… se croisent au-dessus d’un verre de tord-boyaux, au détour d’une ruelle interlope ou d’une passe dans un bordel.

On retrouve un peu de Kamimura (Une femme de Showa), de Tezuka (Ayako), ou plus récemment de l’excellent ‘Peleliu’ dans ce manga ciselé et étonnamment humain !

– Nikita –

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s