BD, Roman graphique

Malgré tout

« Malgré tout », J. Lafebre, Dargaud

Nombreux sont les dessinateurs qui se risquent tôt ou tard à s’affranchir d’un scénariste. Comme le dit l’adage : beaucoup d’appelés, peu d’élus… eh bien Jordi Lafebre (« Les beaux étés », « Lydie », « La mondaine », avec Zidrou) fait définitivement partie des élus et s’affirme avec ce très bel album en tant qu’Auteur ‘complet’ – et décidément bourré de talent !

Il y a des instants de grâce (à la manière d’un « l’obsolescence programmée de nos sentiments »), une beauté tour à tour tranquille et farouche, des moments de pure poésie dans cet étonnant récit à rebours.

Il y a aussi des péripéties rocambolesques, des personnages savoureux et attachants, et un Art de la narration qui trouve dans le mystère des ellipses et de la chronologie inversée le lieu idéal pour s’exprimer dans toute sa maestria. L’artiste nous livre des attitudes, une mise en scène, croque des expressions d’une fluidité, d’une simplicité et pourtant d’une justesse qui forcent le respect autant qu’elles font mouche : impossible de ne pas se laisser éprendre d’une certaine tendresse devant les destins opposés, contrariés mais « malgré tout » entrelacés d’Ana et Zeno. Et quels traits doux, quelles couleurs chaleureuses, quelle élégance dans le dessin !

Il y a de l’amour (pas toujours celui auquel on s’attend), de l’aventure, de la nostalgie et de la fantaisie (ré)enchanteresse.
Bref : il y a un Souffle ! par lequel il ne tient qu’à vous de vous laisser porter…

– Nikita –

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s