Littérature américaine, Romans

Sidérations

« Sidérations », R. Powers, Actes Sud

Voilà un titre qui porte bien son nom, bouleversant d’urgence et de puissance à bien des niveaux. Quel tour de maître ! Là où « L’arbre-monde » avait peut-être un peu trop d’embranchements, Powers resserre ici le point de vue pour nous livrer un roman surprenant et qui touche sa cible en plein cœur.

C’est avant tout l’histoire touchante (avec des dialogues magistraux ! qui rappellent « La route ») de la relation entre un père, Théo, un astrobiologiste dont l’épouse est décédée quelques années plus tôt, et son fils Robin, atteint de troubles émotionnels. Lorsque son école menace de le déscolariser s’il ne prend pas un traitement médicamenteux pour réguler son comportement, son père décide de l’inscrire à une étude expérimentale de neurologie qui entend l’aider en créant une étonnante connexion avec sa défunte mère, grande activiste écolo. Dans un univers qui n’est ni (encore?) tout à fait le nôtre ni tout à fait une pure dystopie mais un espèce d’entre-deux qui fait froid dans le dos de réalisme, Robin est d’une candeur dévastatrice dans sa surprise devant la capacité du genre humain à s’autodétruire et la persévérance désarmante dont il fait preuve pour essayer de faire advenir le changement, du haut de ses maigres moyens, dans un monde qui semble avoir déjà baissé les bras.

Sidérant d’érudition scientifique et pourtant de fluidité, d’actualité, de justesse et de finesse émotionnelle : un de mes gros coups de cœur de la rentrée !

– Nikita –

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s