Romans

Madame Hayat

« Madame Hayat », A. Altan, Actes Sud

4 années de prison et écrire ça ! (voir son indispensable « Je ne reverrai plus le monde »). Athée dans un pays qui ne le tolère plus, démocrate sous un régime qui fait semblant de l’être, journaliste pour une presse soit désespérée soit soumise, écrivain culte d’un lectorat qui se transmet ses livres sous le manteau, Altan est insubmersible, son courage n’a d’égal que son talent et son amour – immense ! – de la littérature. La finesse psychologique de ses personnages, la vitalité de son texte conjuguée à l’apparente légèreté, cachent un trésor de roman qui m’a emporté du premier au dernier mot. Magnifique !

– Frédéric –

Laisser un commentaire