BD, Histoire, Non fiction, Roman graphique

Le poids des héros

« Le poids des héros », D. Sala, Casterman

Dans « l’Art de Voler », Altarriba nous imprègne de la pesanteur du destin paternel brisé par la guerre d’Espagne. Gipi, dans une de ses œuvres majeures, « Vois comme ton ombre s’allonge », ou Pedrosa dans « Portugal »,  matérialisent le lien ténu et puissant à la fois qui relie les générations jusque dans leur inconscient. Pour David Sala, c’est l’insurmontable, l’indépassable résolution de son grand-père, combattant républicain pendant la guerre d’Espagne condamné aux camps nazis, qui est déterminante. C’est donc dans une autobiographie qui ne dit pas son nom que l’auteur se livre avec franchise et humilité.

Et de quelle manière ! Quel dessin ! Quelles couleurs ! Dans ses aplats, dans la déformation de ses perspectives, dans la construction de ses cases et de ses planches, impossible de ne pas évoquer les expressionnistes viennois comme Schiele et Klimt.

Sala met des mots sur sa Vie, sur son intranquillité, sur son destin de créateur, de raconteur. Et quand ils ne sont pas assez forts, son pinceau invente un langage qui se suffit à lui-même.

– Frédéric –

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s