littérature francophone, Romans

Watergang

« Watergang », Mario Alonso, Le Tripode

« Watergang », c’est un très beau récit choral où chante le cœur du tranquille village de Middelbourg, niché en bord de mer et dessiné par ses canaux et ses polders. Ce roman atypique, éclaté, sans réelle intrigue, sans mystère à élucider, brille par la sérénité et la beauté qui s’en dégagent. Ici, tout a une voix, les hommes comme les concepts, et les points de vue se multiplient : Paul, douze ans, passe ses journées à courir le watergang et rêve de devenir écrivain ; Kim, sa soeur, est enceinte et s’interroge sur son futur ; Julia, leur mère, travaille à la supérette du coin et garde ses pensées secrètes ; son patron, Tobias, a un faible pour elle mais n’ose pas se manifester ; Jim tient le bar du village depuis plusieurs décennies. Les canaux, les paysages et la lande sont autant de réceptacles de toutes ces âmes humaines dont ils décrivent les sentiments et les gestes. Dans ce premier roman, Mario Alonso nous offre une parenthèse hors du temps où la vie se passe communément, sans à-coup, sans action monumentale, avec une pointe de mélancolie, un humour léger et, surtout, une immense poésie. Une découverte inhabituelle et pleine de douceur qui saura charmer ses lecteurs !

– Louise –

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s