BD, Jeunesse

L’espace d’un instant

« L’espace d’un instant », Niki Smith, Rue de Sèvres

Fraîchement arrivé dans une nouvelle école, Manuel sauve son enseignante d’une attaque à main armée : cet acte héroïque a des conséquences sur l’adolescent, qui devient sujet à des crises de panique répétées. Lors d’un travail de groupe, il rencontre Sebastian et Caysha, et cette amitié naissante, ainsi que la photographie, lui permettent petit à petit de reprendre goût à la vie.

À la manière de la bande dessinée « Elle(s) » ou des romans « Sauveur et fils », « L’espace d’un instant » est un très beau récit qui traite avec justesse et bienveillance de sujets sensibles : crises d’angoisse, stress post-traumatique, arrivée dans un nouvel établissement scolaire, surprotection parentale… Le dessin de Niki Smith, tout en rondeur et en délicatesse, donne vie de la plus belle des manières aux personnages et aux paysages, et le jeu sur les couleurs, qui disparaissent lorsque Manuel est en proie aux angoisses, permet de s’immerger immédiatement dans les émotions des protagonistes. Cela donne une très belle réussite tant au niveau visuel que narratif, et une touchante histoire sur la reconstruction après un traumatisme et sur la force de l’amitié. À lire dès 12 ans !

– Louise –

Laisser un commentaire