Adaptation, BD, Romans

L’ami retrouvé

« L’ami retrouvé », Fred Uhlman, illustré par Manuele Fior, Futuropolis/Gallimard

1932, Stuttgart. Hans a 16 ans. Son père est un héros de 14-18 et chez les Schuwarz, on est allemand et fier de l’être. A ses yeux, rien ne saurait égaler la beauté bucolique des campagnes de la région et l’amour de la patrie coule dans ses veines. Un détail : Hans est juif. Son meilleur ami fait sa fierté. Conrad descend d’une grande famille aristocratique et représente au mieux les valeurs auxquelles Hans s’identifie. A ses cotés, il se sent meilleur en tant qu’homme. Mais tout s’effondre avec le nazisme.

Hans, le cœur en berne, découvre qu’il est un Allemand « inférieur », un « parasite ». La mort dans l’âme, il quitte tout ce qu’il aime pour émigrer aux U.S.A.

30 ans plus tard, il est sollicité pour contribuer à la reconstruction de son ancienne école. Lui, le banni… Alors survient à la fin la plus belle, LA plus belle histoire d’amitié de la littérature du XXe siècle. UN MUST A FAIRE LIRE A NOS ENFANTS ET ADOLESCENTS.

(dès 12 ans)

– Frédéric –

Laisser un commentaire