BD, Roman graphique

Slava

« Slava », P-H. Gomont, Dargaud

Slava a jeté ses idéaux et ses rêves de jeune peintre prometteur sur les feux de l’argent roi. L’Art ? pour qui ? pour quoi ? Adieu l’URSS, bonjour oligarchies……et puis il faut bien manger. Alors, avec son acolyte capable de vendre un frigo à un Esquimau, il pille le patrimoine abandonné de cet empire déchu. Mais est-il vraiment capable de devenir l’un de ces vautours ? Lui, le gentil, l’empathique, l’amoureux, lui qui vit sa vie qui s’écrit au jour le jour ?

Avec Pierre-Henry Gomont le rire est au plus près du précipice de la Fatalité humaine. Une tragi-comédie faustienne par un auteur qui à chaque livre s’affirme comme l’un des acteurs majeurs de la BD contemporaine.

– Frédéric –

P-H Gomont revient avec le début d’une nouvelle et très prometteuse trilogie, quelque part entre le côté politique de « Pereira Prétend » et le tragicomique historique de « La fuite du cerveau », un récit burlesque au carrefour de l’Histoire et des genres. La chute de l’URSS marque aussi celle d’une utopie, et cet après-communisme mélancolique, avec ses superbes paysages enneigés des montagnes du Caucase et ses vestiges de l’architecture soviétique, devient un aquarium de requins qui n’a rien à envier au Far West, et ce ne sont pas nos deux pieds nickelés de protagonistes qui diront le contraire. Un côté western qu’on retrouve aussi dans le découpage super dynamique et la voix-off savoureuse.

Et mention spéciale à l’inventivité graphique au sommet : Gomont renouvelle avec brio le franco-belge traditionnel en jouant avec les cases, les phylactères et leur contenu, et les onomatopées qui sont un vrai élément d’expressivité et de décor (un peu comme chez un certain Franquin…) !

– Nikita –

Laisser un commentaire