BD, Roman graphique

The ex-people

« The ex-people », S. Desberg/A. Utkin, Bamboo (Grand Angle)

Très chouette début de diptyque qui m’a rappelé « Les 5 conteurs de Bagdad » pour son côté « récits enchâssés » mais aussi « Chevalier Brayard », « La bibliomule de Cordoue » ou certains albums de Sfar. Un grand voyage initiatique décalé où se mêlent aventure, combats et humour avec plus de profondeur qu’il n’y paraît puisqu’il aborde aussi les thèmes de la différence et de l’acceptation de l’autre, et des réflexions sur la vie et la mort. On y suit la croisade médiévale-fantastique étonnante de 7 « ex-people », des revenants qui cherchent tous à récupérer la vie en allant payer un tribut dans une mystérieuse église de Jérusalem. Mais bien mal acquis ne profite jamais : une fois parvenus à destination avec le butin, le prêtre leur annonce que la façon dont ils ont mis la main sur l’or risque fort d’influer sur la qualité de leur résurrection…

Entre les couleurs vives et le trait charbonneux d’Utkin qu’on connaît pour ses belles adaptations de contes russes et le scénario bien ficelé de Desberg, avec des flashbacks dédiés à chaque personnage qui n’ont rien à envier aux meilleures origin stories de super-héros ou vilains, c’est un mariage réussi pour une fable captivante à la portée des adultes comme des plus jeunes.

– Nikita –

Laisser un commentaire