Histoire, Polar, Romans

L’eau rouge

« L’eau rouge », J. Pavicic, Agullo/Points

Tout s’articule autour de la disparition d’une jeune femme dans une petite ville près de Split, sur la côte croate. Dans une alternance de points de vue très réussie, Pavicic nous décrit les répercussions de ce vide sur ses proches et ses connaissances au fil du temps pour brosser en entremêlant petite et grande Histoires pas moins de 30 ans, de 89 à nos jours. En même temps que le drame familial se joue la tragédie nationale de la chute du communisme et de la déflagration de la Yougoslavie… avant la reconstruction de la Croatie moderne et son développement touristique. L’aspect polar m’a captivée, mais moins que le récit émouvant de ceux qui restent…et qui essaient eux aussi de (se) reconstruire. A la fois chronique sociale, cold case prenant et porte d’entrée vers la région des Balkans, un vrai dépaysement !

– Nikita –

Laisser un commentaire