Femmes, littérature francophone, Romans

Cher Connard

« Cher Connard », V. Despentes, Grasset

Il est temps de mettre les choses à plats et de revoir nos perspectives. 

En cette rentrée littéraire, Despentes (Vernon Subutex, King Kong théorie) revient et elle a des choses à dire.

Au cœur du mouvement Me too et des voix qui se lèvent sur la scène publique, Oscar,  un auteur à la mode, traverse une période qu’on pourrait qualifier sans peine de compliquée, accusé d’agression par son attachée de presse. Pour se décharger de la  situation ou simplement avoir quelqu’un à qui parler, il entame une relation épistolaire sur internet avec une vieille connaissance: Rebecca, actrice féministe acérée qui n’a de compte à rendre à personne d’autre qu’elle-même. 

Cet échange, sonnant d’abord comme un règlement de compte sur les comportements qu’on ne peut plus accepter aujourd’hui, fera naître, à sa façon, une relation étrange (mais une relation quand même), entre ces deux antipodes.

Des liaisons dangereuses au goût du jour à lire absolument.

-Chloé-

Laisser un commentaire