Littérature africaine, Romans

Le silence est ma langue natale

« Le silence est ma langue natale », Sulaiman Addonia, La croisée

Sulaiman Addonia qui réside aujourd’hui à Bruxelles, a vécu la majeure partie de son adolescence dans un camp de réfugiés, après avoir fui son Erythrée natale. Il nous livre ce roman poétique et engagé, intimement lié à son parcours.

C’est l’histoire de la jeune Saba et de son frère Hagos, muet depuis l’enfance, et de leurs rêves brisés par l’exil et la guerre. Saba se débat avec les injonctions liées à son statut de femme destinée au mariage alors qu’elle était promise à de grandes études tandis qu’Hagos se confronte aux questions que soulève sa sensibilité. Mais on découvre aussi la vie des camps, cet univers régi par ses propres lois, loin des préjugés, l’apprentissage de l’amour malgré le poids des traditions et des normes sociales qui persistent.

Addonia nous dit tout le pouvoir des mots mais aussi celui du silence.

– Clara –

Laisser un commentaire