BD, Manga, Roman graphique, SFFF

Lastman

« Lastman », Vivès/Balak/Sanlaville, Casterman

lastman.jpg

Si « Lastman » emprunte d’emblée aux codes du manga, il s’en affranchit bien vite pour devenir une grande saga d’aventures, un incroyable concentré d’action, d’humour, d’intrigues captivantes et de personnages hauts en couleurs. De la vallée des rois et son tournoi de combat de magie, Vivès et ses compères nous emmènent à Paxtown, cité où règnent le crime, la corruption et la mafia. Au milieu de ce joyeux bazar, on retrouve Adrian, un jeune garçon qui rêve de remporter le tournoi en question, obligé de s’allier à un coéquipier improbable pour pouvoir y participer : Richard Aldana, un homme, un vrai : impulsif, charmant, charismatique, tour à tour loup solitaire, cœur d’artichaut ou le pire des salauds, en tous cas très humain et irrésistiblement drôle ! A son image, « Lastman », c’est une fresque déjantée mais avec plus de profondeur qu’on ne pourrait le croire, un univers bigarré bourré de références, bref, un must !  

– Nikita –

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s