BD, Roman graphique, SFFF

Kill Annie Wong

« Kill Annie Wong », S. Meralli/G. Henry, Sarbacane

Dans une ville pétrie par le crime et la corruption, il fait bon vivre pour les tueurs à gage. Parmi eux, le discret Enzo a une routine bien rodée : c’est sans un mot, toujours la même chanson dans les écouteurs, qu’il accomplit sa tâche. Tout change quand il reçoit son nouveau contrat : Annie Wong, la chanteuse dont la voix l’accompagne à chaque meurtre

De crime en crime, les auteurs nous embarquent dans cette histoire délirante dont l’univers urbain n’est pas sans rappeler ceux de « The Grocery » ou « Lastman ». Une chouette surprise graphique avec une identité bien marquée, appuyée par des ambiances couleurs très réussies.

Ce oneshot est digne d’un bon petit film d’action !

– Ju –

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s