BD, Roman graphique

Mauvais genre

« Mauvais genre », Cruchaudet, Delcourt

mauvais genre

Paul est un déserteur. En 1914 (et jusque 1928), il est passible de la peine de mort. Il se réfugie dans le petit appartement de Louise, son amoureuse. Mais la précarité et l’exiguïté des lieux deviennent très vite les murs de la geôle qu’il s’est choisie…lui qui ne peut pas sortir. 

A bout, il finit par emprunter les vêtements de sa concubine pour retrouver la liberté. Travestiil est l‘objet d’attentions nouvelles pour lui, le petit prolétaire. Il découvre que son changement d’identité et de genre lui ouvre des portes que sa condition sociale lui barrait 

 

Icône du vent de liberté des années 20, reine du bois de Boulogne, Paul Grappe fut l’objet d’un procès retentissant qui mit fin à cette parenthèse de bouillonnement artistique et de mœurs sans tabou des « années folles » . Un chef d’oeuvre.

– Frédéric –

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s