littérature japonaise, Romans, SFFF

Soundtrack

« Soundtrack, Furukawa, Picquier

soundtrack

Un roman fleuve, choral, dense, brillant et un peu dingue dans un Tokyo punk que le réchauffement climatique a changé peu à peu en zone tropicale. Dans les bas-fonds de la ville, on sent une agitation rampante, une catastrophe latente… et si l’apocalypse n’était pas loin ? Derrière ce fourmillement un peu fou, Furakawa touche à des problèmes de société tels que les migrations, les questions de genre, la place de l’art pour faire bouger les choses dans un monde où la danse et le cinéma sont utilisés comme armes de la révolte qui gronde. Un véritable tsunami littéraire ! 

– Nikita –

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s