BD, polar

R.I.P

« R.I.P. », Gaet’s/Monier, Petit à petit

rip

Les vrais polars ne sont pas légion dans la BD. Parce que le genre est difficile et les ficelles connues. Pourtant, impossible de ne pas être emporté dans le puits sans fond de la noirceur et de la lâcheté humaines qui enclenche la mécanique imparable d’un suspens effrayant. Pour les lecteurs de Backderf (« Mon ami Dahmer« ) et… Bukowski !

– Frédéric –

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s