Littérature américaine, polar, Romans, thriller

Au nom du bien

« Au nom du bien », J. Hinkson, Gallmeister

au nom du bien

Jake Hinkson revient mettre un coup de pied dans la fourmilière des bleds puritains de l’Arkansas profond. L’alcool, c’est le mal. L’homosexualité ? Vous n’y pensez pas ! Alors quand Richard, le prêtre bien sous tous rapports, époux fidèle et père de 4 enfants – un saint, un messie local, en somme – est confronté la veille de Pâques par le jeune Gary qui menace de révéler à toute la ville leurs étreintes contre nature entre hommes s’il ne lui verse pas une forte somme, il y a de quoi semer le chaos !

24h narrées sous plusieurs points de vue (Richard, sa femme, Gary, …) qui vont crescendo jusqu’au bouquet final. Le poids des apparences et de la bien-pensance imposent une pression palpable sur ces personnages dont on sent qu’aucun, vraiment, dans le fond, n’est mauvais. On comprend, et c’est là qu’Hinkson est fort pour construire à la fois une intrigue pleine de suspense et d’extraordinaires portraits d’antihéros ordinaires, les circonstances qui vont les pousser, dans leurs derniers retranchements, à commettre l’irréparable ; tout le mal qu’on peut faire au nom du bien…

– Nikita –

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s