Littérature américaine, polar, Romans

Sans lendemain

« Sans lendemain », J. Hinkson, Gallmeister

sans lendemain

Dans le fin fond de l’Arkansas de la fin des années 40, il ne fait pas spécialement bon d’être une femme qui porte des pantalons. Encore moins d’être une femme en pantalon qui porte un nom d’homme, qui aime les autres femmes et qui distribue des films pour Hollywood… pour Billie Dixon, c’est la totale.
Quand elle arrive à Stock Settlement, un obstacle de taille se dresse sur son chemin : le pasteur local, pour lequel le cinéma est un nid de péché, mais dont l’épouse, Amberly, est décidément très jolie. Billie, qui collectionnait jusque là les histoires sans lendemain, a bien du mal à l’oublier, et c’est ce qui la conduira sans doute à sa perte…

Jake Hinkson signe un récit rythmé, sombre, beau et tragique, au centre duquel se débat un personnage haut en couleurs face à la mentalité des trous paumés où règnent l’obscurantisme religieux, la pudibonderie, le patriarcat et le puritanisme. Le rêve américain, oui, mais pas pour tout le monde !

– Nikita –

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s