BD, polar, SFFF, thriller

Saint-Elme

« Saint-Elme » t.1, S. Lehman/F. Peeters, Delcourt

Extérieur, nuit, une camionnette se fraie un chemin dans la montagne enneigée baignée de chatoiements aux couleurs saturées. A son bord, des trafiquants. L’affaire se finit en fusillade tandis qu’un des hommes délivre une mystérieuse enfant prisonnière. Extérieur, jour, dans une lumière ambrée, un ferry emmène le détective privé Franck Sangaré jusqu’à la charmante ville de Saint-Elme, au bord d’un lac où se reflètent les néons des enseignes. Sous une pluie de grenouilles, engoncé dans son imper’ noir, lunettes de soleil vissées sur le nez, l’homme vient enquêter sur la disparition d’un jeune fugueur.

Après leur génial « L’homme gribouillé », Serge Lehman et Frederik Peeters nous livrent un premier tome qui plante magistralement le décor pour cette nouvelle série  ! Saint-Elme a tout d’une ville thermale de carte postale paumée mais quand on creuse un peu, derrière les habituels petits trafics locaux, on devine quelque chose de plus étrange et dérangeant, quelque chose de définitivement pas très net qui se trame, au milieu de ces grands espaces à couper le souffle dont la force tranquille pourrait bien se révéler plus menaçante qu’il n’y paraît… Ajoutons à ça toute une série de personnages intrigants dont on pressent que les chemins vont se croiser sans trop savoir comment et un sentiment de malaise diffus ; bref, tous les ingrédients pour un polar/thriller surnaturel bien costaud et décalé, un poil poétique, quelque part entre Fargo et Twin Peaks mais dans les Alpes.

Comme il nous y a habitués, la mise en scène et le dessin de Peeters sont époustouflants de fluidité et d’impact ; cette fois en couleurs, et quelles couleurs, s’il vous plaît ! Des bleus, rouges, verts et mauves très tranchés pour des atmosphères qui s’échappent des pages pour venir vous happer à la lecture, entre les aplats d’un Morris et les néons survoltés d’un univers cyberpunk. Mention spéciale aux magnifiques séquences nocturnes !

Les deux auteurs confirment leur talent et posent la première pierre d’une œuvre originale fabuleuse, au confluent de plusieurs univers graphiques et intrigues, avec en toile de fond cette Saint-Elme à l’ambiance déjà bien prégnante qui n’a certainement pas fini de nous distiller ses mystères… vivement janvier pour la suite !

– Nikita –

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s