Littérature américaine, Romans

Les gens des collines

« Les gens des collines », C. Offut, Gallmeister

Après son chef d’oeuvre « Nuits appalaches », Chris Offut signe ici encore un mélange réussi entre enquête policière, histoires de famille et amour de sa région natale. Un endroit indompté où le temps a parfois l’air suspendu dans sa course au progrès, où on ne fait pas confiance aux étrangers, où on parle peu et pour aller droit au but, et surtout où tout le monde a des liens de près ou de loin, de sang ou une histoire partagée… et où les vengeances ont donc la dent particulièrement dure, jusqu’à traverser les générations. Mais ses habitants, malgré un côté un peu brut de décoffrage, peuvent aussi se révéler diablement attachants.

Un récit captivant et pince-sans-rire un peu façon Fargo dans le Kentucky, servi par un personnage principal à la fois doué mais faillible, intelligent, et aussi brillant par son pragmatisme froid et efficace que par son empathie pour son prochain. Difficile de ne pas tout dévorer d’une traite !

– Nikita –

Laisser un commentaire