Littérature américaine, Romans

Nuits appalaches

« Nuits appalaches », C. Offut, Gallmeister

1954, Tucker, 18 ans, revient de la guerre de Corée, dans son Kentucky natal. En chemin, il rencontre Rhonda, 15 ans, qu’il sauve des griffes de son oncle, et puis, aussi simple que ça, ils tombent amoureux, se marient et ont des enfants, beaucoup, qu’ils élèvent bon gré mal gré, là-bas dans les collines. Tucker accepte un job pour un trafiquant d’alcool local, il n’est pas très présent mais s’efforce de pourvoir aux besoins de sa famille.

Chris Offut nous dresse le portrait d’une Amérique rurale restée coincée des années en arrière, et des marginaux écorchés par la vie qui la peuplent. Des gens simples qui manquent peut-être de moyens et d’éducation mais pas de droiture, et encore moins d’un amour touchant pour leur terre, leur foyer et leurs proches. Un roman noir et sauvage, mais rempli de lumière et d’humanité : un peu l’ADN des éditions Gallmeister et de la grande littérature américaine, en somme

– Nikita –

Laisser un commentaire