Littérature américaine, Polar, Romans, Thriller

Billy Summers

« Billy Summers », S. King, Albin Michel

Le nouvel opus de Stephen King est un bel hommage au roman noir, sans surnaturel (malgré quelques références à Shining)… mais on frissonne quand même ! Il nous y prend par la main comme il sait si bien le faire et nous emmène pour le dernier contrat juteux de Billy Summers, tueur à gages qui n’accepte de liquider que des sales types, qui doit vivre sous couverture, celle d’un écrivain débutant, pendant quelques semaines en attendant sa cible. Lui qui fait tout pour passer pour plus stupide qu’il ne l’est auprès de ses employeurs, secrètement grand amateur de Zola, se prend au jeu. Pour ce vétéran de la guerre en Irak dont la vie est loin d’être rose, ça devient une catharsis où il injecte une bonne part de lui-même. Jusqu’à ce que sa route croise celle d’une jeune femme, Alice…

Se forme alors un duo de solitaires cabossés aussi improbable que touchant et attachant, des personnages mémorables et originaux qui nous baladent pour un road trip captivant, superbe démonstration s’il en était besoin du talent de King pour brouiller les pistes, raconter des histoires, et nous prouver le formidable pouvoir de la fiction et de la littérature sur le monde qui nous entoure.

– Nikita –

Laisser un commentaire