Jeunesse, Tout public

Les gens sont beaux

« Les gens sont beaux », Baptiste Beaulieu et Qin Leng, Les Arènes

Médecin, écrivain (« Alors voilà », « Celle qu’il attendait »…), poète (« La joie et le reste »), parfois chroniqueur sur France inter : Baptiste Beaulieu avait déjà plus d’une corde à son arc, et voilà qu’il en ajoute une – et non des moindres ! – en publiant son premier album jeunesse.

À l’heure des filtres et des retouches sur les réseaux sociaux où les apparences sont homogènes et lissées, il plaide pour les cicatrices et les particularités physiques que l’on essaie de cacher, en montrant à quel point ces éléments font partie de l’histoire de chacun. Au lieu de les dissimuler, on devrait les apprécier pour ce qu’ils racontent de nous. L’auteur apporte avec lui ce souffle d’humanité et de bienveillance propre à toute son œuvre et signe une ode à l’acceptation de soi et des autres. Un album intergénérationnel doux et sensible qui rappelle « L’enfant, la taupe, le renard et le cheval », « Tulipe » ou encore « Le Petit Prince », à (s’)offrir dès 3-4 ans, pour rendre le monde un peu plus beau dans son imperfection.

– Louise –

Laisser un commentaire