Comics, SFFF

Farmhand

« Farmhand », Guillory, Delcourt

farmhand

On retrouve les ingrédients qui faisaient déjà de Tony Chu un comics génial et jubilatoire : un concept de base drôle, original et inventif (ici : l’idée qu’on parvienne à cultiver sur des végétaux des organes humains pour pouvoir ensuite les utiliser pour des greffes…mais bien sûr, tout ne va pas se passer aussi bien, ce ne serait pas marrant), des personnages hauts en couleurs, une intrigue qui s’annonce bien retorse et déjantée (entre histoires de familles, le processus de culture des organes issu d’une espèce de Révélation mystico-scientifique qui fait des envieux, et puis les élections locales qui approchent), un style graphique efficace et cartoonesque à souhait… bref, un joyeux bordel totalement addictif, à consommer sans modération !

– Nikita –

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s