BD, Roman graphique

L’obsolescence programmée de nos sentiments

obsolescence


Les Librairies Flagey présentent :

« L’obsolescence programmée de nos sentiments », Zidrou et Aimée de Jongh, Dargaud

 

L’amour est-il encore possible, passé 50 ans, lorsqu’on a déjà eu une vie bien remplie, connu quelqu’un, eu des enfants, qu’on se débat pour retrouver un sens, un but après la retraite ? Peut-on encore s’y autoriser soi-même ? C’est la question que posent Zidrou – que l’on ne présente plus – et Aimée de Jongh (« Le retour de la bondrée ») dans ce superbe album.

C’est un récit tout en subtilité mais qui n’a pas froid aux yeux, une histoire touchante et entière.

C’est la poésie universelle de deux personnes qui se cherchent et se trouvent, le ballet de deux corps certes un peu engourdis mais que les braises d’un désir ravivé auront tôt fait d’éveiller à nouveau à l’Autre, aux sensations et aux passions qui l’accompagnent.

C’est la grâce et l’émotion dans l’ardeur des regards hésitants, les rougeurs sur les visages, les gestes saccadés, un peu maladroits mais sincères, habités.

 

l-obsolescence-programmee-de-nos-sentiments

 

C’est quelque chose de pas toujours tout à fait définissable mais qui pénètre l’album tout entier, la substance des grandes histoires, qui fait que peu importe que vous ayez 20 ans ou 50, les traits esquissés, les mots sur le papier vous atteignent et restent vous hanter.

Il n’est jamais trop tard…

C’est beau, tout simplement.

 

– Nikita –

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s