Littérature américaine, polar, Romans

Justice Indienne

« Justice indienne », D. Heska Wanbli Weiden, Gallmeister


Voici l’avènement d’une nouvelle voix puissante et envoûtante de la littérature amérindienne…

Dans le sillage d’un Sherman Alexie, d’un Richard Wagamese ou plus récemment d’un Tommy Orange, David Heska Wanbli Weiden nous livre un magnifique roman doux-amer, entre polar d’enquête captivant et fenêtre sur la culture des Indiens lakotas dans une Amérique du 21è s. qui les met face à l’érosion de leurs traditions et l’inertie du système judiciaire.

Ce genre de bouquin que, très vite, on ne peut plus lâcher ! grâce à un excellent sens du rythme et surtout, au cœur du récit, un personnage très humain, un peu torturé, en proie à des contradictions qui ne le rendent que plus attachant : Virgil Wounded Horse, métis tiraillé entre deux cultures et justicier autoproclamé de la réserve de Rosebud. Dans une société où la police tribale n’a pas la juridiction pour intervenir en cas de crime grave et où les entités fédérales ne prennent pas la peine d’intenter des poursuites, autant dire que Virgil ne manque pas de boulot ! Surtout quand on le lance sur la piste d’un trafic d’héroïne dont sont victimes les ados de la réserve…

A lire absolument si vous avez aimé « La note américaine », si la question des Amérindiens vous intéresse, ou simplement si vous êtes amateur de bons polars d’investigation !

– Nikita –

1 réflexion au sujet de “Justice Indienne”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s