BD, Femmes, Roman graphique

Adieu triste amour

« Adieu triste amour », Mirion Malle, La ville brûle

Et si on s’en allait ?

On le voit qui arrive de loin, ce petit quelque chose d’indicible qui s’ancre peu à peu en nous en tournant les pages, ce doute qui ne fait que grandir jusqu’à l’évidence. Ce que Mirion Malle, autrice de « C’est comme ça que je disparais », nous donne à vivre dans ce nouvel album, c’est un éloge de la fuite, du recommencement, de la multiplicité des voies possibles dans les choix que nous prenons au fil de nos vies.

« Adieu triste amour » vient percer l’air du temps pour nous faire reprendre notre souffle dans ses ouvertures. Quand ça fatigue, mieux vaut remonter à la surface et, pourquoi pas, prendre le large?

Une oeuvre féministe actuelle et percutante à lire sans plus tarder.

– Chloé –

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s